UA-128679438-2 UA-145309863-1 LES MEDICAMENTS EN LIBRE ACCES | Evolumerch

© 2019 Evolumerch

SAS Evolumerch-Pharmacie

N° SIREN 814 287 116

  • Twitter Clean
  • w-facebook

Les médicaments en libre accès en officine

Depuis 2008 le pharmacien d’officine peut agencer dans son espace de vente un rayon Libre accès.

L’opportunité est ainsi offerte à chacun de mettre à disposition direct de la clientèle des médicaments qui, jusque-là,

devaient rester derrière le comptoir.

Ce rayon libre accès n’a pas fait l’unanimité et trouve encore de farouches détracteurs au sein de la profession.

La mise en place de ce rayon n’est pas obligatoire et reste la volonté du pharmacien d’offrir un service supplémentaire à ses patients.

Règlementation
La liste des produits éligibles au rayon LA est mise à jour de façon régulière par l’ANSM, Agence Nationale de Sécurité du Médicament selon des critères de sécurité sanitaire.
Ces médicaments doivent être placés dans un espace dédié en accès direct.
 
Des sanctions en cas de non-respect de cette réglementation ?
OUI, elles peuvent aller de l’avertissement à une interdiction d’exercer. Il appartient à la chambre de discipline concernée de juger de la gravité des faits. Mais cependant, dans bon nombre de cas, un rappel à l’ordre et une action pédagogique sont privilégiés.
Plus qu’un rayon, nous pouvons considérer que le LA est devenu un univers de consommation qui doit répondre aux attentes du consommateur.
Au même titre que les autres univers, la mise en scène de ce rayon doit être réalisée avec soin.
Politique de prix et référencement
L’ensemble des produits de la liste ANSM ne doit pas être référencé.
L’assortiment doit être concentré sur les produits leaders et connus du grand public.
Une des principales erreurs rencontrée est la mise en rayon de produits peu connus (même à forte marge).
La politique de prix peut être attractive sans toutefois déroger à la règlementation.
En effet une politique de prix trop agressive, telle que lots de deux, le deuxième produit à prix réduit ou une vente à perte peut être assimilée à une incitation à la consommation de médicaments.

Politique de prix et référencement des produits en pharmacie

Organisation du rayon

Le merchandising de ce rayon libre accès doit répondre aux mêmes codes que ceux des autres univers de consommation.

Placé dans l’espace de vente, il doit être visible d’où la nécessité d’un balisage efficace.

Le consommateur doit être capable de trouver le produit qui correspond à son besoin d’où une organisation par segment (indication).

Les éléments de signalétique doivent être compréhensibles par le consommateur d’où des mots simples et clairs.

Un merchandising saisonnier

L’organisation du rayon doit évoluer en fonction de la saisonnalité, donc des CA réalisés par chaque segment.

Organisation du rayon en pharmacie d'officine

Un merchandising saisonnier en pharmacie

QUESTIONS / REPONSES

Mon espace de vente est trop petit, je n’ai pas de place.

L’analyse de la rentabilité au mètre linéaire développé montre aujourd’hui que la rentabilité d’un rayon libre accès dépasse de beaucoup celle de tout autre univers de l’espace de vente.

Par ailleurs, son impact en termes de trésorerie immobilisée est bien inférieur à certains rayons tel que la beauté.

 

Je ne sais pas où le positionner.

Le rayon libre accès voit ses performances optimisées quand il est situé dans une zone de passage (donc chaude) et qu’il est organisé sur des gondoles basses.

Une signalétique adaptée et une organisation par segment lui confère une visibilité accrue.

 

J’ai essayé mais mes clients ne se servent pas.

Cet argument est souvent entendu.

Le parcours du client dans une officine est un sujet délicat et compliqué.

La majorité des clients entre dans une officine pour répondre à un besoin. Il est donc logique qu’ils s’adressent directement aux professionnels de santé que sont les pharmaciens et leurs équipes.

Mais l’éducation du patient est possible en matière de consommation. Il est du devoir du pharmacien de l’accompagner dans le rayon pour lui montrer et lui expliquer ce qu’il peut trouver, comment il peut le trouver et où, ce qui est une étape certes chronophage mais gagnante.

 

C’est des médicaments, donc c’est dangereux sans conseil.

Le fait qu’un client se présente au comptoir avec un médicament pris dans l’espace de vente ne doit pas empêcher les professionnels de santé d’exercer leur rôle de conseil.

Au contraire même, le rôle du pharmacien s’en trouve grandi.